Féminité

Nous prenons soin de vous Logo Univers Pharmacie

Il y a 37 produits.

Affichage 1-15 de 37 article(s)

Filtres actifs

Féminité et compléments alimentaires

Le cycle menstruel féminin est rythmé par différentes phases qui entraînent parfois avec elles leur lot de désagréments. Des compléments alimentaires existent pour soutenir l’organisme et l’aider à lutter contre les symptômes désagréables qui peuvent empiéter sur la vie quotidienne.


Les troubles du cycle menstruel

En dehors des maladies pouvant bouleverser le cycle menstruel (syndrome des ovaires polykystiques, endométriose…), certaines perturbations peuvent l’affecter de manière plus ou moins récurrente. Des règles longues ou abondantes, douloureuses, des cycles irréguliers, trop longs, ou trop courts, ainsi que des saignements en dehors des règles ou des inconforts prémenstruels peuvent toucher toute femme en âge de procréer.

Ces troubles entraînent différents symptômes qui affectent à la fois l’appareil reproducteur (dérèglement de la flore intime, inconforts, gonflements, douleurs) et le mental. L’un des plus courants est le syndrome prémenstruel, un trouble qui toucherait 20 à 40% des femmes en âge d’avoir leurs règles.


Zoom sur le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel ou SPM est une série de symptômes physiques et psychiques qui démarrent quelques jours avant les règles. Ils se terminent à l’arrivée des règles ou quelques jours après.

Les symptômes du SPM peuvent inclure :

  • Fatigue mentale et physique ;
  • Seins sensibles et gonflés ;
  • Gonflement, sensibilité ou crampes au niveau du bas-ventre ;
  • Problèmes de digestion ;
  • Maux de tête ;
  • Troubles de l’humeur et irritabilité.

Si ces symptômes s’accompagnent d’une humeur dépressive marquée, ainsi que d’une diminution de l’intérêt pour activités du quotidien, il peut s'agir du trouble dysphorique prémenstruel, une affection sérieuse qui nécessite l’aide d’un professionnel de santé.


Comment soulager les symptômes du syndrome prémenstruel ?

Les causes du SPM sont encore floues. Ce qui est certain, c’est qu’une bonne hygiène de vie, un sommeil de qualité et une bonne gestion du stress sont autant de facteurs diminuant ses symptômes les plus courants :

  • Une alimentation variée et équilibrée permet de pallier d’éventuelles carences, notamment en magnésium, qui peuvent provoquer ou aggraver les symptômes du SPM ;
  • Le stress peut entraîner une fatigue mentale et psychique qui pèse sur le cycle menstruel. Une bonne gestion du stress avec des activités comme le yoga, la méditation en pleine conscience, la sophrologie ou simplement la pratique d’activités plaisantes au quotidien impacte positivement le SPM ;
  • Un sommeil de qualité conduit à de meilleurs choix alimentaires, permet de mieux résister au stress, et offre à l’organisme la possibilité de bien récupérer de la journée. Pas étonnant qu’il soit l’un des meilleurs moyens de contrer les effets du syndrome prémenstruel !
  • L’activité physique sécrète des endorphines et maintient le corps en forme, deux éléments importants pour contrer le SPM. De plus, le sport promeut un sommeil réparateur, un point important pour mieux appréhender la période prémenstruelle.
  • La prise de certains compléments alimentaires peut également soutenir l’organisme avant l’arrivée des règles.


Quels compléments alimentaires pour le SPM ?

Vous souhaitez donner un coup de pouce à votre corps lors du syndrome prémenstruel ? Testez les compléments alimentaires ! Certaines plantes sont traditionnellement utilisées en phytothérapie pour soulager les symptômes du SPM, parmi lesquelles :

  • Le framboisier : ses feuilles peuvent être infusées ou employées en symbiose avec d’autres extraits végétaux. Elles peuvent être consommées tout au long du cycle, ou spécifiquement durant le syndrome prémenstruel.
  • L’onagre : l’huile d’onagre contient de l’acide gamma-linolénique, un précurseur des prostaglandines régulatrices d’hormones. Elle est très appréciée pour apaiser tous les troubles liés au cycle menstruel.
  • Le gattilier : des études ont démontré les effets bénéfiques du gattilier sur les symptômes du SPM, ainsi que sur les douleurs aux seins et sur les règles irrégulières.
  • L’achillée millefeuille : cette plante est traditionnellement utilisée pour soulager les douleurs menstruelles.
  • La grande camomille : elle est appréciée pour ses propriétés anti-migraineuses et anti-inflammatoires, ce qui fait d’elle une précieuse alliée durant la période prémenstruelle.

Des études suggèrent qu’une supplémentation en magnésium peut également aider à soulager les douleurs et les symptômes psychologiques entraînés par le SPM et par les règles. En effet, la carence en magnésium est l’une des causes supposées du syndrome prémenstruel, bien que ces dernières soient encore floues et malheureusement peu étudiées.