⭐ Votre avis nous intéresse !

  • Aidez-nous à améliorer votre expérience sur notre boutique en répondant à quelques questions.

    Je donne mon avis

Je donne mon avis

star star star star_half

Prostate, trouble de l'érection

Nous prenons soin de vous Logo Univers Pharmacie

Il y a 6 produits.

Affichage 1-6 de 6 article(s)

Filtres actifs

Tout savoir sur la prostate


À quoi sert la prostate ?

La prostate est une glande masculine. Elle est située sous la vessie, en avant du rectum, chez l’homme. Elle fait partie de son appareil reproducteur : elle produit du liquide prostatique, un fluide qui se mélange aux spermatozoïdes pour favoriser la fécondité. Elle fait une taille d’environ 20 cm³ chez le jeune homme.

Sa position anatomique explique les problèmes urinaires que peuvent rencontrer les hommes. En effet, la prostate entoure le canal de l’urètre. Si la prostate augmente en volume, elle peut entraîner des problèmes de miction.


Quels sont les symptômes d’une hypertrophie de la prostate ?

L’hypertrophie de la prostate, également appelée HBP, est une augmentation du volume de la glande qui survient généralement chez l’homme après 50 ans.

Cette pathologie relativement bénigne entraîne :

  • des inconforts au moment d’uriner ;
  • un retard au démarrage ;
  • des gouttes en retard à la fin de la miction ;
  • un jet faible ;
  • une augmentation de la fréquence et de l’impériosité des mictions.

En France, on compte environ 2 millions d’hommes souffrant de troubles urinaires comme décrits ci-dessus.


Comment traiter des problèmes de miction chez l’homme ?

L’hypertrophie de la prostate peut être facilement prise en charge par un traitement médicamenteux. C’est le médecin traitant ou l’urologue qui pose le diagnostic et qui prescrit un traitement adapté.

Il existe également des médicaments sans ordonnance pour traiter la HBP chez l’homme. La plupart des médicaments pour traiter l’hypertrophie de la prostate sont à base de Palmier de Floride.

En règle générale, les médicaments suffisent. Cependant, si les troubles persistent, il faut parfois envisager l’opération chirurgicale afin de retrouver une miction normale.


Le trouble de l’érection


Quelles sont les causes des troubles de l’érection ?

Certaines pathologies peuvent entraîner un dysfonctionnement érectile et affecter la vie sexuelle. On parle de problèmes d’érection lorsqu’ils durent plus de trois mois ou qu’ils surviennent à chaque relation sexuelle.

Courant après 50 ans, le trouble de l’érection peut être dû à :

  • une anomalie des vaisseaux provoquée par de l’hypertension artérielle, du diabète, un taux de cholestérol trop élevé ou à du tabagisme ;
  • une surcharge pondérale ;
  • des lésions nerveuses causées par l’alcoolisme, la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques ;
  • un problème hormonal ;
  • une insuffisance cardiaque ;
  • une maladie rénale chronique ;
  • une opération chirurgicale dans la région concernée,
  • l’anxiété, le stress ou la dépression.

Dans tous les cas, l'âge est le facteur de risque principal des troubles érectiles en raison de la baisse du taux de testostérone, ainsi que de l’apparition de problèmes de santé listés ci-dessus.

Si le dysfonctionnement érectile arrive avant 40 ans, il est plus souvent causé par un problème d’ordre psychologique, comme l’anxiété ou des problèmes relationnels.


Comment traiter le trouble de l’érection ?

Dans certains cas, une simple amélioration de l’hygiène de vie permet de lutter contre les problèmes d’érection:

  • adopter une alimentation variée et équilibrée ;
  • pratiquer une activité physique régulière ;
  • éviter l’alcool et le tabac ;
  • perdre du poids en cas d'obésité ;
  • adopter un suivi thérapeutique en cas de dépression, d’anxiété sévère ou d’addiction.

La prise en charge des différents problèmes de santé causant un trouble érectile (hypertension, maladie cardiovasculaire, etc.) permet elle aussi d’améliorer l’érection.

Si ces mesures ne permettent pas de régler le problème, il existe d’autres solutions chimiques ou mécaniques :

  • la prise de médicaments à base de sildénafil, tadalafil, avanafil ou vardenafil qui augmentent l’afflux de sang vers le pénis ;
  • l’injection médicamenteuse dans le pénis ;
  • l’insertion médicamenteuse transurétral (on insère une petite quantité de crème ou un bâtonnet à base d’alprostadil dans l’urètre) ;
  • la pompe à érection.

En cas de trouble de l’érection persistant ou de contre indication des autres méthodes, l’urologue pourra également proposer la pose d’un implant pénien.