⭐ Votre avis nous intéresse !

  • Aidez-nous à améliorer votre expérience sur notre boutique en répondant à quelques questions.

    Je donne mon avis

Je donne mon avis

star star star star_half

Fer

Nous prenons soin de vous Logo Univers Pharmacie

Il y a 11 produits.

Affichage 1-11 de 11 article(s)

Filtres actifs

Qu’est-ce que le fer ?

Le fer est un oligo-élément essentiel. Dans l’organisme, on le retrouve dans l’hémoglobine des globules rouges et dans la myoglobine. Il est essentiel dans la production d’adénosine triphosphate (ATP), la source d’énergie principale du corps. Il participe également à différents processus biologiques.


L’organisme ne peut synthétiser le fer ; il doit donc être apporté par l’alimentation.


Quelles sont les caractéristiques du fer ?

Fer héminique et fer non héminique

Le fer existe sous deux formes différentes : le fer héminique et le fer non héminique.

Environ 70% du fer présent dans l’organisme est héminique. Il provient de sources d’origine animale : viande, abats, fruits de mer, poisson. Il est bien absorbé par l’organisme.

Le fer non-héminique provient principalement des végétaux : légumineuses, soja, noix, graines, pseudo-céréales. On le trouve aussi dans les œufs. Seul 1 à 10% du fer contenu dans ces aliments est absorbé par l’organisme. Il est moins bien absorbé que le fer héminique du fait de sa fragilité ; il convient de lui associer une source de vitamine C pour une absorption optimale.

Absorption du fer dans l’organisme

Le fer est principalement absorbé par l’intestin grêle.

Lorsque les réserves de fer diminuent, son taux d’absorption augmente, et inversement. L’organisme se protège ainsi d’un taux de fer trop bas ou trop haut.

De plus, lorsque l’état des réserves est bas, l’organisme augmente le taux d’absorption du fer non héminique pour pallier le manque.


Quels sont les symptômes d’une carence de fer ?

La carence en fer ou anémie ferriprive est l’une des plus répandues dans le monde. Elle touche particulièrement les femmes, du fait des pertes de sang entraînées par les règles.

Les symptômes de l’anémie ferriprive apparaissent graduellement :

  • Fatigue, faiblesse,
  • Essoufflement à l’effort,
  • Pâleur,
  • Mal de tête,
  • Vertiges, étourdissements,
  • Peau et cheveux secs,
  • Ongles cassants.

En cas de symptômes évocateurs d’un manque de fer, il est important de consulter un médecin qui sera à même de confirmer cette carence avec un bilan sanguin.


Quelles sont les causes du manque de fer ?

Les causes d’une anémie ferriprive peuvent être variées. La carence en fer peut être due à une perte sanguine, une alimentation inadaptée ou un problème de malabsorption.

Perte sanguine

L’anémie ferriprive est principalement causée par des pertes de sang invisibles ou non. Elles sont dues à :

  • Des ulcères gastroduodénaux, polypes du côlon, cancer du côlon…
  • Des fibromes de l’utérus,
  • Des cancers de la vessie,
  • Des saignements gastro-intestinaux,
  • Des règles abondantes ou longues, ou des saignements entre les périodes de menstruation.

Ces saignements peuvent être favorisés par certains traitements médicamenteux, notamment la prise d’anticoagulants ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Alimentation pauvre en fer

Une alimentation insuffisante en fer peut entraîner une anémie ferriprive sur le long terme. Selon l’âge, la cause de l’anémie diffère :

  • Chez l’enfant de 6 à 18 mois, la carence en fer est fréquente, car le lait infantile n’apporte pas toujours assez de fer. La diversification pallie progressivement ce problème par la suite.
  • Chez la femme enceinte, les besoins en fer augmentent avec la croissance du fœtus et l’augmentation du volume sanguin.

L’alimentation est une cause fréquente d’anémie. Elle est due à un apport pauvre en fer. Les femmes non ménopausées ont besoin de 16 mg de fer par jour, les hommes 8 mg.

Malabsorption du fer

Dans certains cas, l’anémie est causée par une mauvaise absorption du fer par le tube digestif. Elle peut être due à une pathologie touchant la paroi digestive : maladie de Crohn, maladie cœliaque ou intolérance au gluten.


Comment traiter la carence en fer ?

Avant de traiter une potentielle carence, il est nécessaire de consulter un professionnel de santé pour poser un diagnostic.

Médicaments et complémentation

Un médecin pourra prescrire un médicament à base de fer par voie orale, ou par perfusion. Certains médicaments contre l’anémie sont disponibles sans ordonnance.

Il existe également des compléments alimentaires à base de fer pour pallier les petites carences ponctuelles.

Attention : un trop plein de fer apporte aussi son lot de désagréments. Il est important de ne pas se supplémenter en fer sans l’avis d’un professionnel de santé.

Alimentation riche en fer

Une alimentation adaptée permet de rééquilibrer les apports en fer : privilégier les aliments riches en fer, accompagner la prise de ces aliments d’une source de vitamine C... Il convient également d’espacer la prise de thé (et dans une moindre mesure du café) des repas, car ses tanins empêchent la bonne assimilation du fer.