MycoHydralin Crème 20 g
    search

    MycoHydralin Crème 20 g

    5,99 €
    TTC Achat maximum: 8
    check_circle_outline En stock

    Paiement 100% sécurisé

    Commandez maintenant pour une livraison...

    15/07/2024   avec  le retrait gratuit après 16h à la pharmacie de Colmar

    16/07/2024   avec  Chronopost en point relais

    entre 16/07/2024 et 18/07/2024   avec  DPD en point relais

    entre 17/07/2024 et 18/07/2024   avec  Colissimo à domicile

    Mycohydralin crème est indiqué en cas de mycoses vaginales.
    Un tube contient 20 g.

    Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

    Quelles sont les indications de la crème Mycohydralin ?

    Mycohydralin crème est un médicament préconisé dans le traitement des mycoses vulvo-vaginales (affections dues à des champignons microscopiques).
    Ce médicament est réservé à l’adulte.

    Mode et voie d’administration de la crème Mycohydralin

    Mycohydralin crème est à utiliser par voie cutanée.
    Appliquez la crème sur la zone de peau à traiter.

    Quelle est la posologie de la crème Mycohydralin ?

    Appliquez Mycohydralin crème deux fois par jour après la toilette et le séchage des lésions à traiter.

    Utiliser régulièrement ce médicament pendant toute la durée du traitement est indispensable pour une meilleure efficacité.

    Attention, la durée du traitement ne doit pas dépasser 7 jours sans avis médical.

    Quelles sont les précautions à suivre lorsque vous utilisez la crème Mycohydralin ?

    N’utilisez jamais Mycohydralin crème en cas d’allergie aux dérivés imidazolés ou à l’un des autres composants de la crème.
    Vous retrouverez l’ensemble des contre-indications, des mises en garde spéciales ainsi que la liste des effets indésirables liés à ce médicament dans la notice.
    Afin d’éviter toute interaction médicamenteuse, informez votre médecin si vous prenez ou avez pris récemment d’autres médicaments y compris obtenus sans ordonnance.
    Il est possible d’utiliser Mycohydralin crème si vous êtes enceinte. Cependant il est préférable d’éviter toute utilisation pendant le premier trimestre de la grossesse.
    Si vous allaitez, sachez que le clotrimazole (substance active) passe dans le lait maternel. Il est donc recommandé de stopper l’allaitement pendant la durée du traitement.

     Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant d’utiliser ce médicament.

    Quelle est la composition de la crème Mycohydralin ? 

    Substance active (pour 100 g de crème) :
    Clotrimazole : 1.0g

    Autres composants :
    stéarate de sorbitane, polysorbate 60, palmitate de cétyle, alcool cétostéarylique, octyldodécanol, alcool benzylique, eau purifiée.

    Informations complémentaires relatives à la crème Mycohydralin

    Si les symptômes persistent ou s’aggravent au-delà de 7 jours de traitement, consultez votre médecin.
    Veillez à tenir Mycohydralin crème hors de portée et de vue des enfants.

    Pour connaître l’ensemble des informations relatives à ce médicament, nous vous invitons à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien et/ou à consulter la notice.

    Le conseil de votre pharmacien Univers Pharmacie

    La crème Mycohydralin est un médicament antifongique local qui appartient à la famille des imidazolés. Ce traitement est conseillé en cas de mycoses de la vulve et du vagin

    La substance active que l’on retrouve dans ce médicament est le clotrimazole, qui possède un effet antifongique à large spectre. 

    Tout savoir sur la mycose vaginale 

    La mycose vaginale, également connue sous le nom de candidose vaginale, est une infection courante qui affecte de nombreuses femmes. Elle est causée par la prolifération excessive d'un champignon appelé Candida albicans. Ce champignon est naturellement présent dans le vagin en petites quantités. Cependant, certains facteurs peuvent favoriser l’augmentation excessive de ce champignon et entraîner ainsi une infection.

    Les causes de la mycose vaginale peuvent inclure : 

    • des déséquilibres hormonaux, 
    • une utilisation prolongée d'antibiotiques, 
    • une immunité affaiblie, 
    • du diabète, 
    • des vêtements serrés ou humides, 
    • l'utilisation de produits d'hygiène irritants, 
    • les états de stress,
    • des rapports sexuels non protégés.

    Les symptômes les plus fréquents de la mycose vaginale comprennent des démangeaisons, des brûlures, des rougeurs et des irritations au niveau de la vulve et du vagin. On peut également observer des pertes vaginales épaisses, blanches et ressemblant à du fromage cottage. Ces symptômes peuvent être gênants et entraîner une certaine détresse.

    La mycose vaginale est principalement traitée à l'aide de médicaments antifongiques. Ils sont disponibles sous forme de crèmes, de comprimés vaginaux ou de suppositoires. Ces médicaments aident à éliminer l'infection et à rétablir l'équilibre naturel de la flore vaginale. Il est important de consulter votre médecin ou votre pharmacien pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié.

    Que faire en cas cas de mycose récidivante ? 

    En cas de récidives, il est d’abord recommandé de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic plus précis. Ensuite, il faut suivre le traitement de manière assidue. Il est important d’identifier les facteurs qui favorisent ces mycoses : dérèglement hormonal, prise d’antibiotiques à répétition, hygiène intime, utilisation de produits irritants… 

    Adoptez les bon gestes : 

    • ne pas faire de douches vaginales, 
    • évitez les savons parfumés, irritants et les lingettes humides,
    • portez des sous vêtements en cotons, évitez les vêtements trop serrés, 
    • renforcez votre système immunitaire à l’aide d’une alimentation équilibrée, d’une bonne hygiène de vie et d’une cure de compléments alimentaires, 
    • une alimentation à base de prébiotiques et une prise de probiotiques pour renforcer la flore vaginale.