Pour réduire son poids, l’objectif est bien sur de diminuer l’apport calorique (aliments, boissons sucrées ou alcoolisées) mais aussi d’augmenter la dépense énergétique.

Une personne dont le métabolisme* est ralenti dépense peu de calories. Ainsi, pour rester mince, elle doit soit manger peu, soit beaucoup se dépenser. Sinon, les calories alimentaires sont transformées en graisses pour être ensuite stockées dans les cellules adipeuses, notamment au niveau du ventre, des fesses et des cuisses.

En revanche, une personne qui a un métabolisme* élevé dépense beaucoup de calories et reste mince sans avoir besoin de beaucoup surveiller son alimentation. Quelle injustice ! 

Mais ce mécanisme devient un véritable problème au cours d’un régime hypocalorique : moins l’organisme reçoit de calories, moins il en brûle ! Cela explique la stagnation de poids observée au cours de tout régime hypocalorique.

A la fin du régime, nous reprenons une alimentation normale (augmentation des apports caloriques) alors que notre corps s'est habitué à fonctionner avec moins d'énergie. Les calories apportées par les aliments sont donc stockées sous forme de graisse d'où une prise de poids. Cette reprise de poids consécutive à un régime est un phénomène bien connu : c'est le fameux effet yo-yo.

Par conséquent, l’objectif physiologique pour perdre du poids de manière durable est bien d’augmenter le métabolisme !

*Ensemble des dépenses énergétiques d’une personne


MODE D'EMPLOI

Prendre 1 comprimé 2 fois par jour, soit 2 comprimés par jour : 1 comprimé le midi et 1 comprimé le soir au moment des repas. 


Produitssimilaires