Filtrer par

Prix

Prix

  • 8,00 € - 11,00 €


⭐ Votre avis nous intéresse !

  • Aidez-nous à améliorer votre expérience sur notre boutique en répondant à quelques questions.

    Je donne mon avis

Je donne mon avis

star star star star_half

Contraception

Nous prenons soin de vous Logo Univers Pharmacie

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs

La contraception : qu’est-ce que c’est ?


La contraception est le moyen d’éviter une grossesse non désirée. Cette manière de maîtriser sa fertilité se fait par le biais d’un contraceptif ou d’une méthode contraceptive.

À noter que la contraception n’est pas un moyen d’éviter les infections et maladies sexuellement transmissibles (en dehors du préservatif masculin ou féminin).


Quels sont les différents moyens de contraception ?


Contraception hormonale

La contraception hormonale agit, comme son nom l’indique, au niveau des hormones. Selon le mode de contraception, le mécanisme d’action varie :

  • La pilule contraceptive : cette méthode contraceptive est la plus utilisée en France. Elle peut être estroprogestative ou microprogestative. Ce médicament doit être généralement pris entre 21 et 28 jours (en continu) pour une efficacité optimale.
  • Le patch contraceptif : collé à la peau, il délivre des hormones oestroprogestatives en continu. Il doit être porté pendant 3 semaines de suite et doit être changé chaque semaine. Son utilisation diminue le risque d’oubli de prise par rapport à la pilule contraceptive.
  • L’anneau vaginal : cet anneau souple combine des hormones estroprogestatives qui bloquent l’ovulation. Placé au fond du vagin, il doit y rester trois semaines avant de le retirer pendant une semaine pour déclencher les règles.
  • L’implant contraceptif : ce dispositif sous-cutané contient un progestatif qui bloque l’ovulation. Il doit être inséré par une sage-femme ou une médecin et agit pendant 3 ans.
  • L’injection : à base de progestatifs, elle possède une durée d’action de 3 mois. Elle est réalisée en intramusculaire par un professionnel de santé.


Contraception par dispositif intra-utérin

Couramment appelés stérilets, les dispositifs intra-utérins sont des dispositifs en forme de T qui sont insérés dans la cavité de l’utérus par un professionnel de santé (médecin, gynécologue, sage-femme). Il en existe deux types :

  • Le DIU en cuivre : il possède un effet spermicide, ce qui lui permet de servir également de contraception d’urgence. Sa durée est de 4 à 10 ans.
  • Le DIU hormonal au lévonorgestrel : il épaissit la glaire cervicale pour empêcher le passage des spermatozoïdes. Sa durée est de 5 ans.

Contrairement à ce qui a longtemps été rapporté, les dispositifs intra-utérins n’agissent pas en provoquant une inflammation locale. De plus, ils peuvent être posés à des femmes n’ayant pas eu d’enfants : les modèles insérés sont alors plus petits.


Contraception “barrière”

Les méthodes de contraception dites “barrières” sont appelées ainsi car elles empêchent le passage des spermatozoïdes dans l’utérus. Il en existe quatre types :

  • Les préservatifs : qu’ils soient masculins ou féminins, ils ont l’avantage d’être les seuls moyens de contraception prévenant les infections sexuellement transmissibles. Ils peuvent être utilisés seuls ou en association avec un autre moyen de contraception.
  • Le diaphragme : cette coupelle réutilisable est placée dans le vagin 20 minutes avant le rapport sexuel.
  • La cape cervicale : ce dôme fin réutilisable est à placer au niveau du col de l’utérus avant le rapport sexuel.
  • Les spermicides : en gel, en ovule ou sous forme d’éponge, ils neutralisent les spermatozoïdes. Ils peuvent être associés à une cape cervicale pour en améliorer l’efficacité.

Le diaphragme, la cape cervicale et les spermicides sont des méthodes de contraceptions moins efficaces que les contraceptifs hormonaux, le DIU ou les préservatifs. Ils sont généralement indiqués en cas de contre-indication aux autres méthodes contraceptives.


Méthodes naturelles

Les méthodes naturelles de contraception consistent à éviter les rapports sexuels en période d’ovulation. Il en existe plusieurs, comme le retrait ou l’abstinence périodique (méthode des températures, méthode Billings, Ogino…).

En pratique, leur taux d’échec est important. Ces méthodes s’adressent à des femmes maîtrisant parfaitement leur cycle et la méthode employée, et acceptant le risque de grossesse.


Stérilisation

La stérilisation est un moyen contraceptif définitif et irréversible. Elle est pratiquée uniquement sur personne majeure et est précédée d’une période de réflexion.

La méthode pour l’homme est la vasectomie. Pour la femme, il s’agit de la ligature des trompes.


La contraception d’urgence

Qu’il s’agisse d’une prise de comprimé hormonal d’urgence (communément appelé “pilule du lendemain”) ou de la pose d’un dispositif intra-utérin en cuivre, la contraception d’urgence doit intervenir au plus tard dans les 3 à 5 jours suivant la survenue d’un rapport sexuel non ou mal protégé.

Les deux méthodes contraceptives d’urgence ont un mécanisme d’action différent :

  • La “pilule du lendemain” bloque ou retarde l’ovulation. Cette méthode est utilisée en urgence, de façon très ponctuelle, et n’est pas destinée à être utilisée régulièrement.
  • Le dispositif intra-utérin en cuivre (stérilet en cuivre) possède un effet spermicide. Il peut rester en place par la suite et servir de contraception courante.

La contraception d’urgence ne provoque pas d’interruption de grossesse ; c’est pourquoi il est important qu’elle survienne dans un maximum de 3 à 5 jours après le rapport à risque.


Comment choisir sa contraception ?

Avec ou sans hormones, posé par un professionnel de santé ou à gérer quotidiennement, remboursé, ou non, le choix d’une méthode contraceptive adaptée n’est pas toujours une mince affaire.

Une sage-femme, gynécologue ou médecin est la personne la plus à même d’aiguiller dans le choix de sa contraception.

La prise en compte du mode de vie et de contre-indications éventuelles sont également des facteurs importants dans le choix de la contraception : tabagisme, âge, antécédents personnels ou familiaux, traitements en cours…


Quels sont les moyens de contraception disponibles sans ordonnance ?

Plusieurs moyens de contraception sont disponibles sans ordonnance.

  • Le plus courant est le préservatif. Il s’achète en pharmacie ou grande surface, et peut être trouvé gratuitement dans les plannings familiaux et centres de dépistage.
  • Les spermicides tels que les ovules ou gels vaginaux sont disponibles en pharmacie sans avoir besoin d’ordonnance.
  • Enfin, la contraception hormonale d’urgence (“pilule du lendemain”) peut être achetée en pharmacie sans ordonnance au vu du caractère urgent de son emploi. Elle ne peut cependant pas remplacer une contraception courante ; son usage est strictement réservé aux cas d’urgence, après un rapport non ou mal protégé.

Dans tous les cas, il convient de prendre attache avec un professionnel de santé pour savoir quelle est la contraception avec ou sans ordonnance la mieux adaptée.