Filtrer par

Prix

Prix

  • 19,00 € - 64,00 €

Marque

Marque


⭐ Votre avis nous intéresse !

  • Aidez-nous à améliorer votre expérience sur notre boutique en répondant à quelques questions.

    Je donne mon avis

Je donne mon avis

star star star star_half

Audition

Nous prenons soin de vous Logo Univers Pharmacie

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs

  • Marque : New Nordic

Comment préserver une bonne audition au fil des années ?

Presbyacousie, acouphènes : avec l’âge ou l’exposition au bruit, l’audition peut être affectée. Pourtant, le maintien d’une bonne audition passe par des mesures simples qui peuvent éviter des complications, voire une surdité totale.


Quelles sont les causes de la perte d’audition ?

Les causes de la perte auditive sont variées, mais les deux causes les plus courantes sont l’âge et l’exposition au bruit.


Presbyacousie : une perte auditive liée à l’âge

La presbyacousie est la perte progressive de l'audition liée à l'âge. Il s’agit d’une conséquence naturelle du vieillissement. Sa survenue est la cause principale de surdité chez les plus de 50 ans.

À cause de sa prise en charge insuffisante, du déni, ou d’un manque d’informations, elle peut mener les personnes âgées qui en souffrent à s’isoler.


Audition et décibels

La sensibilité au bruit varie selon les personnes et certains facteurs comme l’âge. Toutefois, il existe des seuils généraux au-delà desquels le bruit peut devenir problématique, entraînant des acouphènes et des pertes d’audition immédiates ou progressives. Ces seuils se mesurent en décibels (dB), qui représentent l’intensité ou le niveau du bruit.

Un son est considéré comme fort à partir de 80 dB : c’est le seuil de risque. Il devient fatigant, voire pénible, lorsqu’il dépasse les 60 dB. À titre d’exemple, une conversation en environnement calme tourne autour des 50 à 60 dB.

Un bruit dépassant le seuil des 110 dB présente un risque immédiat pour l’audition, qui peut se traduire par la survenue d’acouphènes, de douleur, voire de surdité temporaire ou définitive.

Par ailleurs, plus la durée d’exposition au bruit est longue, plus les conséquences sont durables. C’est pourquoi il est impératif de protéger ses oreilles lorsque l’on travaille dans un environnement bruyant.


Échelle du bruit

  • de 110 à 140 dB : Seuil de douleur, nocif (marteau-piqueur, décollage d’un avion au sol, explosion/pétards).
  • de 80 à 110 dB : Seuil risqué (passage d’un train à proximité, concert, moto).
  • de 60 à 80 dB : Bruits fatigants, pénibles (rue très animée, aspirateur, machine à laver).
  • de 40 à 60 dB : Bruits supportables, parfois gênants (bureau calme, conversation à niveau normal).
  • de 10 à 40 dB : Bruits légers (bruissement du vent, bibliothèque, appartement calme).


Quels sont les premiers signes de la perte d’audition ?

Avec l’âge ou l’exposition prolongée à des bruits trop forts de manière répétitive, l’audition baisse. Certains signes ne trompent pas ; ils témoignent d’une perte d’audition :

  • Difficulté à suivre une conversation à plusieurs, notamment s’il y a du bruit de fond ;
  • Difficulté à comprendre les messages diffusés sur un haut-parleur dans un lieu public ;
  • Difficulté à localiser les sons ;
  • Agacement à l’écoute de certains sons qui paraissent plus forts qu’auparavant ;
  • Sons peu clairs lors d’une conversation, impression que les gens marmonnent ;
  • Sons et voix graves plus audibles que les aigus ;
  • Sifflements ou bourdonnements (acouphènes).

Afin de ne pas accélérer le processus de vieillissement de l’appareil auditif, protéger son audition reste indispensable.


Comment protéger son audition ?

Si la perte d’audition due à l’âge ne peut être évitée, il existe des mesures pour préserver ses oreilles d’une perte d’audition liée au bruit :

  • Utiliser des bouchons / protections auditives dans les environnements bruyants, tels que les concerts, fêtes, zones de travaux, etc.
  • Baisser le son de sa musique, utiliser de préférence un casque et non des écouteurs ;
  • Faire des pauses régulières lorsque le niveau sonore est élevé ;
  • Consommer des aliments riches en zinc pour prévenir les acouphènes.

L’utilisation de compléments alimentaires pour l’audition peut également soutenir le système auditif. Ils se composent généralement de :

  • Gingko Biloba qui favorise la microcirculation sanguine ;
  • Magnésium qui contribue à l’équilibre électrolytique du système nerveux ;
  • Zinc qui prévient les acouphènes ;
  • Vitamines, notamment B6 et B12, qui luttent contre la fatigue pour maintenir des fonctions cognitives normales.

Leur emploi ne se substitue pas aux appareils et prothèses auditives. Ils ne remplacent pas non plus les bouchons d’oreilles dans les situations à risque.